La fete de la nature

Vous êtes ici : Accueil > La Fête de la Nature > Thématique 2014

  Thématique 2014  

La programmation officielle de la 8e édition de la Fête de la Nature prendra une teinte florale et arborée tout en couleurs ! Pour le plaisir de voir, sentir, toucher... Des balades d'initiation à la botanique, des séances de découverte sensorielle, la participation à des inventaires scientifiques, des voyages dans les arbres, l’observation des hôtes de ces végétaux, la fabrication d'instruments de musique, des séances de land art, des ateliers de cuisine, la fabrication de cosmétique naturels... autant d’invitations à la découverte composeront le socle de cette programmation 2014.
L'occasion aussi de porter le regard sur des plantes particulièrement rares et protégées, celles recensées dans les Listes rouges de l’UICN (Union Internationale de Conservation de la Nature), qui fêteront leurs 50 ans en 2014.

Herbes folles, jeunes pousses et vieilles branches

Du 21 au 25 mai, elles vont vous surprendre !

Elles sont plus de 6 000, rien qu’en métropole. Et beaucoup plus, sans doute, en outre-mer.

Il y en a des pénibles, des insolentes, des mal élevées, qui font rien qu’à pousser dans nos tomates et nos carottes, sur nos murs et nos trottoirs.

Il y en a des sympathiques, qui rendent joyeux, qui se plaisent à macérer longuement derrière les fagots, et qu’on ne sort qu’en bonne compagnie : genépi, gentiane, vulnéraire, leurs noms eux-mêmes évoquent l’ivresse. Il y en a même une qui fait rire, mais que rigoureusement nos mères nous ont défendu de nommer ici.

Il y a celles du potage, et celles de la salade. Celles des beaux jours et celles des frimas. Les prairies fleuries du printemps, et les colchiques-dans-les-prés-fleurissent-fleurissent-c’est-la-fin-de-l’été. Il y a celles qui piquent, qui grattent, qui font couler du nez ou pleurer les yeux, et il y a celles qui apaisent, celles qui guérissent.

Il y en a qui se poussent tellement du col qu’on finit par les appeler des arbres. Certaines sont des sauvages indomptables, d’autres de dociles domestiques. Et la plupart sont… entre les deux : que dire du coquelicot, de la marguerite ou de l’iris ? Certaines se la jouent précieuse, unique : on connaît des orchidées qui se croient seules au monde. D’autres aiment la foule, la multitude : elles sont prairies, alpages, roselières, forêts de plaine ou équatoriales.

Il y a celles qu’on invite, et celles qu’on aimerait voir frappées d’une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Mais c’est qu’elles résistent, les bougresses ! Elles tapent l’incruste ! Alors on les maudit, on les vilipende, on les traite d’invasives, puis en quelques générations elles se fondent dans le paysage et on vilipende l’invasive d’après. C’est drôle, non ?

Vous pensiez tout connaître des herbes folles, des jeunes pousses et des vieilles branches ? On parie que du 21 au 25 mai elles vont vous surprendre. Vous émerveiller. Vous énerver. Chiche ?

Inscrivez-vos manifestations
Consultez le programme

 

La Fête de la Nature
Thématique 2014
Les acteurs de la Fête
International
Les partenaires officiels 2014
Les partenaires medias 2014
Éditions précédentes
  • Partager




    Twitter