Aller au contenu. | Aller à la navigation

Fête de la NatureFête de la Nature

Marie Le Scanve, garde du littoral

Garde du littoral, Marie aime faire partager sa passion pour un site naturel exceptionnel : les landes et le chaos granitique de Ploumanac’h, au cœur de la côte de granit rose en Bretagne.

S’imprégner de la nature et du paysage

 

 

« J’ai ressenti comme un appel du lieu, ça a été un vrai coup de foudre » : c’est peu dire que Marie le Scanve est attachée au site du Conservatoire du littoral de Ploumanac’h. La rencontre a eu lieu en 1996. Tout juste diplômée de la fac de géographie d’Angers, Marie réalise son stage de fin d’études dans cette station balnéaire des Côtes d’Armor (22) célèbre pour ses impressionnants rochers de granit rose. Elle y travaille encore aujourd’hui comme garde au sein de la Maison du littoral. « Ici, on ne connait pas la routine. Je viens tous les jours mais je n’ai jamais l’impression de revenir au même endroit. La lumière change en permanence. » L’équipe compte sept personnes dont trois gardes du littoral. Ils ont pour tâche d’entretenir et protéger ce site naturel de 80 hectares, haut lieu de fréquentation touristique. Les landes et le chaos granitique de Ploumanac’h attire chaque année plus de 600 000 personnes. A la fin des années 1990, le site était très abîmé. Le piétinement des visiteurs avait dégradé la végétation et érodé le sol : « À certains endroits on marchait sur la roche à nue. » Depuis des travaux ont été effectués, des sentiers ont été aménagés, bruyères et ajoncs ont de nouveau prospéré attirant passereaux, insectes et lézards.

Le spectacle de la nature

Autre aspect de la mission des gardes : l’accueil et la sensibilisation du public. En ce mois de février, Marie emmène par exemple ses visiteurs sur le chemin des douaniers jusqu’à la pointe du Skewell à 15 minutes de marche de la Maison du littoral. Sur cet éperon rocheux, le spectacle est partout : « C’est un peu comme si on était au cinéma. » Dans le ciel, c’est un ballet de Fous de Bassan. Ces grands oiseaux de mer plongent sans relâche pour capturer les poissons que font remonter à la surface des dauphins et des marsouins en chasse. Sur les rochers battus par les vagues, des bécasseaux violets recherchent mollusques et crustacés. A l’horizon, des vols de bernaches cravants, de petites oies, croisent des bandes d’huitriers pie, des échassiers noir et blanc au bec rouge. « Lors de ces sorties, mon objectif n’est pas de faire retenir des noms scientifiques au public, explique la garde du littoral. Je veux juste que les gens prennent le temps de profiter du spectacle de la nature. C’est ce contact qui m’intéresse, les gens ont perdu le lien avec la nature. »

Formé dans les profondeurs de la terre

Ici, une des animations phares est bien entendu celle qui amène les visiteurs à la rencontre des imposants rochers de granit rose de Ploumanac’h. « On a quelques fois de 30 à 40 personnes, témoigne Marie. Il faut arriver à bien maîtriser le groupe afin que les enfants prennent plaisir à la visite sans gêner les adultes. » Au cours de celle-ci, l’animatrice raconte l’histoire de ces blocs rocheux formés à partir du magma dans les profondeurs de la terre. « C’était il y a 300 millions d’années. A l’époque, il n’y avait qu’un seul océan et qu’un seul continent, la Pangée. » Expériences simples et manipulations amusantes permettent alors de découvrir les effets de l’érosion, la composition de la roche et l’origine de sa célèbre couleur rose… Mais ce qui motive surtout Marie, c’est bien sûr de faire partager sa passion : « Cette visite est un prétexte pour s’immerger dans le site. J’aimerais que les gens soient transcendés par la beauté de ce lieu magnifique. »

Kogito.fr pour la Fête de la Nature

Actions sur le document